Médicament Santé

Informations médicaments

Retour sur les actualités médicaments Voir l'actualité Voir les actualités

Catégorie voyageCoumadine (warfarine)

Contre-indications

Ce médicament est contre indiqué dans les cas suivants:

hypersensibilité connue à ce médicament ou aux dérivés des coumariniques, ou à l'un des excipients,

insuffisance hépatique sévère, en cas d'association avec les médicaments suivants:

l'acide acétylsalicylique: pour des doses anti-inflammatoires d'acide acétylsalicylique ( 1g par prise et/ou 3 g par jour), pour des doses antalgiques ou antipyrétiques ( 500 mg par prise et/ou < 3 g par jour) et en cas d'antécédent d'ulcère gastro-duodénal

Le miconazole utilisé par voie générale ou en gel buccal, les AINS pyrazolés: la phénylbutazone (toutes les formes de phenylbutazone y compris locales), en cas d'association avec le millepertuis.

L'auto-médication est fortement déconseillée. Toute prise de médicaments (même de phytothérapie doit être prise avec l'accord d'un professionel de santé (pharmacien, médecin, dentiste).

Effets Indésirables

Affections vasculaires

Les manifestations hémorragiques représentent la complication la plus fréquente du traitement.

Toute structure anatomique peut subir un(e): hémorragie ou hématome intracérébral, hémorragie intra-articulaire, hémorragie intra-abdominale, hématome du psoas.

Il peut s'agir d'hémorragies non graves par exemple: hématome, épistaxis, gingivorragie.

Affections du système immunitaire

Manifestations immunoallergiques des coumariniques.

Eruptions cutanées allergiques (urticaire, prurit) réversibles après arrêt du traitement(fréquence inconnue).

Vascularite, atteinte hépatique (très rare).

Effets indésirables rares : alopécie, nécrose cutanée localisée peut-être en rapport avec un déficit congénital en protéine C ou en son co-facteur la protéine S.

Indications

Prévention des complications thrombo-emboliques des infarctus du myocarde compliqués: thrombus mural, dysfonction ventriculaire gauche sévère, dyskinésie emboligène..., en relais de l'héparine.

Cardiopathies emboligènes: prévention des complications thrombo-emboliques en rapport avec certains troubles du rythme auriculaire (fibrillations auriculaires, flutter, tachycardie atriale), certaines valvulopathies mitrales, les prothèses valvulaires.

Traitement des thromboses veineuses profondes et de l'embolie pulmonaire ainsi que la prévention de leurs récidives, en relais de l'héparine.

Posologie

La posologie dépend de l'INR (International normalized ratio). En général ce dernier doit être compris entre 2 et 3 (sauf pour certaines prothèses valvulaires).